:|
24 Novembre 2010

Ni

Ni

par Florent Simon
Derrière ce mystérieux sobriquet se cache un quatuor de hardcore expérimental mâconnais composé de transfuges de l’ancien groupe diatrib(a) et du bassiste de JMPZ. Ces musiciens, pour la plupart amateurs, publient avec cet EP autoproduit un premier essai proposant vingt-quatre minutes d'une musique à l’image de leur nom, compacte et directe, avec à l’arrivée un spectacle sonore explosif, quelque part entre l’alambiqué et l’expéditif.

Parfois proche du grindcore par son énergie débordante et ses changements de cap récurrents, le style de ce groupe s’approche davantage du math-rock, dicté par une composition à tiroirs complexe et surtout reposant sur des rythmes asymétriques, tranchants autant qu’éphémères.

Les quatre morceaux n’en sont que plus exaltants, même si plusieurs écoutes sont nécessaires afin de se familiariser avec cette jungle sonore. Un esprit humoristique sordide et absurde règne également dans l'appellation culinaire des morceaux (« Ni truite Ni cerise » ou « Balafré par une dinde morte », pour ne citer que les plus émérites). Mêlant rock instrumental, éructations jugales à part, et imagerie loufoque, le parfum d’une anarchie artistique complète se répand avec hardiesse.

Au fil de l'écoute, des influences émanent naturellement, dévoilant ici et là des volutes grondantes de zeuhl, de Meshuggah ou de The Dillinger Escape Plan. Il semble en outre évident que la guitare de Robert Fripp (King Crimson) ne laisse pas les musiciens indifférents. C’est d’ailleurs à propos de ce dernier aspect de fusion inattendue entre ces genres que sont le metal et le jazz, pour peu qu’un tel lieu existe, que les puristes et les classificateurs en tout genre piailleront , à tort ou à raison.

Suffisamment abouti pour être à la fois difficile à cerner et intéressant à suivre - ou bien tout simplement agréable à passer et repasser , Ni relève cette première épreuve en terme d’écriture comme d'interprétation, en promettant une suite déjà très attendue. Le groupe est d’ailleurs actuellement en train de composer de nouveaux morceaux, dans l'optique d'une sortie début 2011 d'un second disque, en nourrissant le secret espoir de pouvoir un jour vivre de ce projet.
  • Année: 2010
  • Label: autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir