:|
01 Octobre 2002

Nightwish

Wishmaster

par Fanny Layani
Est-il encore vraiment bien nécessaire de présenter Nightwish ? Dernière séance de rattrapage pour les étourdis... Il s’agit (encore) d’un groupe de speed metal mélodique finlandais, composé (encore) de petits génies d’à peine plus de vingt ans de moyenne d’âge… On finirait presque par s’en lasser !

Les ingrédients composant ce Wishmaster sont toujours les mêmes : une bonne grosse batterie carrée qui tâche et des rythmiques de guitares bien grassouillettes, survolées de nappes de claviers aériennes et/ou bloquées sur des sons de cordes synthétiques à souhait. Les paroles ne présentent pas un intérêt exceptionnel, comme souvent, et le tout est noyé de chœurs tout droit sortis d’une version des Carmina Burana que l’on croirait revisitée par les Monthy Pythons ! La structure des morceaux quant à elle suit un classicisme sans faille, à l’exception de « The Kingslayer », qui échappe avec bonheur à la sempiternelle alternance couplets/refrains.
Que peut-on trouver d’un tant soit peu original à ce troisième album ? Absolument rien ! Rien, si ce n’est le chant, assuré par Tarja Turunen, soprano lyrique. Et force est de constater que cela fonctionne, et même plutôt bien ! On se prend assez vite à fredonner et à reprendre des refrains tels que ceux de « Wanderlust » ou du diablement efficace « Wishmaster », à apprécier « Two For Tragedy », ballade gentiment dégoulinante, ou le climat de « Dead Boy’s Poem ». Le chant lyrique permet de plus d’alléger ce heavy efficace mais souvent téléphoné, et donne au groupe une identité qu’il a beaucoup développé par rapport à Oceanborn, son précédent album qui s’était d’ailleurs déjà taillé une petite réputation.

Stratovarius n’est musicalement pas loin, et c’est la garantie d’un carton commercial par les temps qui courent. Gageons donc que ce Wishmaster devrait transformer l’essai. Quant à ce que pourront apprécier de purs maniaques du progressif, c’est encore une autre question !
  • Année: 2000
  • Label: XIII Bis Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir