:|
23 Décembre 2009

Now Soon Nowhere

Samadhi

par Jean-Philippe Haas
La scène rock expérimentale américaine a engendré de nombreux rejetons durant la dernière décennie. Ces groupes se réclament souvent d’artistes comme Mr. Bungle, John Zorn et plus largement de Frank Zappa ou de King Crimson. Now Soon Nowhere est l’un de ces jeunes talents qui poussent le rock dans ses retranchements les plus inattendus et qui l’affuble de sonorités folk, « musiques du monde » (« Samadhi »), électroniques ou industrielles (« Radar Shifts », « Dead Air Compartment »), voire métalliques (« Cease and Desist », « Your Alibi »), post-rock ambient (« October »)... ou tout cela à la fois (« Forget »), tout en prenant soin de préserver sa composante mélodique. Les têtes pensantes de cette formule pas franchement académique s’appellent Scott Radway et Inspector Minsini, et on peut affirmer avec certitude que ce dernier admire Mike Patton. Son timbre de voix se rapproche de la facette « crooner » du leader de Faith No More. Malheureusement, le chant est parfois relégué en arrière-plan, la faute à des choix de production ponctuellement discutables. De même, le mixage et certains arrangements peuvent dérouter : la superposition de différentes couches sonores donne parfois l’étrange sensation que chaque instrument joue de son côté, sans vraiment se préoccuper du reste. Malgré ces quelques défauts, Samadhi reste une belle carte de visite pour un groupe courageux dans ses choix musicaux.
  • Année: 2007
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir