:|
11 Novembre 2009

Nebuleyes

The Universal Being

par Dan Tordjman
Une certaine appréhension planait sur le nouvel album de ce projet de Xavier Boschet, après l'avis peu élogieux décerné à sa précédente production, Revolution Divine. Trêve de tergiversations, allons droit au but : le chant lyrique de Drama Elfamorta, non qu’il soit mauvais, loin de là, est un frein pour celles et ceux qui ne supportent pas les Tarja Turunen, Simone Simons et consœurs. Et c’est là que le bât blesse, car la musique proposée par le binôme Xavier Boscher / Benjamin Masson se révèle plus pertinente que par le passé. L'amateur de Devin Townsend, Cynic, S.U.P ou même Kalisia y trouverait son compte sans hésiter. Des brûlots tels que « Senso-Fecondae », « Clash of the Titans » ou le titre éponyme feraient des envieux si on y décelait une plus grande variété dans les lignes vocales. Espoir d'un décollage que l’on parvient néanmoins à caresser au travers d’un chant « robotique » sur « Degenerescence ». De quoi donner des idées d'avenir aux auteurs de quelques jolies prouesses sur leurs guitares (le superbe solo de « Magnetron »), dont on devine l’amour pour les compositeurs de musiques de films. A méditer.
  • Année: 2009
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir