:)
21 Octobre 2009

In Tormentata Quiete

Teatroelementale

par Marjorie Alias
Certains groupes empruntent allègrement des chemins déjà tracés, voire gravés, dans les champs métalliques. D’autres tentent des incartades et se perdent bien vite en route. Les Italiens du jour font partie de ceux qui débroussaillent courageusement des terrains peu exploités sans perdre de vue leurs objectifs. In Tormentate Quiete montre la voie, ainsi que leurs trouvailles, avec ce second album.

Dans le fond et la forme, les six et leurs invités étonnent et innovent. Tout commence par une introduction laconique, où le piano laisse deviner le premier des monologues qui viendront par la suite s’immiscer entre chaque morceau. Les textes et les chants, tout en italien, ne manqueront pas de communiquer messages et émotions au delà des mots, pour nous autres Français qui peinons déjà à comprendre les Anglo-Saxons. Ainsi s’alternent, à l’image d’un véritable voyage initiatique ou d’une pièce de théâtre d’un genre nouveau, divers personnages tour à tour plaintifs et puissants, féminins et masculins, toujours habités, pour ne pas dire possédés.

Dès l’ouverture de rideau et du premier acte, l’attention est captée, l’esprit captivé, et la musique enveloppe et enserre aussi sûrement que talent et inspiration alimentent Teatroelementale. Metal sombre et suintant, il s’illumine sans préavis d’interludes qui empruntent à la musique folklorique italienne ses instruments acoustiques et à cordes, alors que le coup de grâce apparaît sous la forme d’un saxophone inattendu et sensuel, déroutant et trouvant étonnamment sa place au cœur des titres et de l’écoute. Celle-ci souffrira de très peu de temps morts, plutôt de courts entractes laissant tout au plus à l’esprit le temps de s’évader davantage hors des terres découvertes ici.

C’est bien sagement, presque docilement, que se laissent conter mélancolie et douleurs teintées de douceur et de mystère propres à l’album. Sa densité ne délivre pas tous ses secrets si facilement, mais déchaîne sans attendre les éléments d’une musique innovante, alliant noirceur et fraîcheur. Nul besoin de métaphores plombantes et alambiquées pour en dépeindre le potentiel. Quelques minutes d’attention devraient suffire…
  • Année: 2009
  • Label: My Kingdom Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir