:)
21 Juillet 2009

Orange Tulip Conspiracy

Orange Tulip Conspiracy

par Jean-Philippe Haas
Tandis que Tim Smolens s’accorde un congé de paternité, en mettant ainsi Estradasphere entre parenthèses, Jason Schimmel lui, en profite pour ressortir des cartons et achever un projet en cours depuis quelques années. Il s’adjoint pour cela les services d’une douzaine de musiciens et notamment quelques-uns de ses habituels compères tels que Trey Spruance, Lee Smith, Timb Harris, Adam Stacey ou encore Dave Murray. A la fois proche et éloigné de sa généalogie musicale, Orange Tulipe Conspiracy repose comme on pouvait s’y attendre sur la variété des styles abordés : jazz old school ou fusion aux accents manouches parfois, rock / metal expérimental, funk prog’, rythmes et sonorités latino-américaines ou orientales... Moins dense cependant qu’un album d’Estradasphere et plus accessible aussi que Secret Chiefs 3, Orange Tulip Conspiracy dispose d’une capacité à fédérer plus importante que ces deux groupes. Ce disque se laisse écouter comme la bande originale d’un film d’aventures des années soixante-dix qui nous emmènerait aux quatre coins du monde. Suspense, moments dramatiques, rebondissements, séquences exotiques et autres dépaysements sonores, l’habile mise en scène de Jason Schimmel laisse à l’auditeur / spectateur la liberté d’imaginer sa propre histoire tout en tirant les bonnes ficelles scénaristiques pour ne jamais susciter l’ennui. Destiné au connaisseur autant qu’à tout curieux lambda, Orange Tulip Conspiracy appelle de nombreuses suites qu’on espère tout aussi passionnantes !
  • Année: 2008
  • Label: Mimicry Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir