:)
05 Mai 2009

Julian Lage

Sounding Point

par Nicolas Soulat
En général, lorsqu'on en vient à aborder les guitaristes issus de la San Francisco Bay Area, ce sont plutôt des bougres tels que Kerry King, Kirk Hammett ou encore Dave Mustaine qui viennent arborer fièrement les couleurs californiennes. Il va pourtant falloir laisser les cartouchières et les jeans moule-baloches dans les loges pour emprunter un chemin bien moins accidenté et extrêmement parfumé. Julian Lage, du haut de ses vingt-et-un ans, exerce déjà dans la cour des vieux briscards de la lutherie acoustique. Repéré par le percussionniste Gary Burton, il partage la scène avec Carlos Santana dès l'âge [NdlR : il est bien caché celui-là] de huit ans pour conjuguer par la suite musique et adolescence dans de nombreux festivals renommés qui lui permettent de côtoyer les plus grands. Cet astucieux compositeur possède dès les premiers instants l'art d'imposer une personnalité qui, sans être totalement novatrice, apporte une fraîcheur enivrante de maturité.

Ici encore, le terme progressif prend tout son sens car la majeure partie de l'exercice consiste à mélanger saveurs de tous horizons, au service d'un jazz cristallin aux mailles renforcées par une production impeccable. L'instrumentation, sans être pourtant trop exotique, défend un métissage efficace en associant cordes et vents sans stéréotyper les compositions. Car la valeur ajoutée de Mr. Lage se retrouve dans cette capacité à torréfier différents arômes sans qu'ils affectent son propos ni sa personnalité. Le banjo sera par exemple très loin d'évoquer les fêtes foraines du Far West et demeurera entièrement dévoué au service de la musique et de son chef d'orchestre. C’est une qualité que possède par exemple Bela Flek (il faut dire que c'est le monsieur lui-même qui s'occupera de faire sonner l'engin sur plusieurs titres). Idem pour d'autres instruments tels la mandoline, le saxophone ou le violoncelle qui s'accordent avec harmonie dans ce mélange, parfois légèrement teinté de musique classique. L'effort se révèle extrêmement convaincant. Un album qui séduit par sa variété et par la présence d'un guide à la main de fer, distillant virtuosité et feeling avec une classe de bandit. La force de Lage [NdlR : fameux !] pourrait durer bien plus que prévue.
  • Année: 2009
  • Label: EmArcy

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir