:|
20 Avril 2009

The Spaghetti Epic

The Great Silence

par Christophe Gigon
Inutile d’exposer encore une fois l’ambition du magazine finlandais Colossus qui, lié au label français Musea, inonde le marché de ces compilations thématiques de qualité souvent discutable. Si la généalogie de ces projets vous intéresse, relancez les dés et allez directement consulter d’anciennes chroniques parues antérieurement sur notre site. Pour la troisième fois, le grand Ouest lointain sert donc de cadre au tiercé de longs morceaux épiques constituant cette assiette de spaghettis réchauffés. Inspirés du long métrage de Sergi Corbucci, The Great Silence, western atypique bien connu des cinéphiles, les titres sont censés parler aux connaisseurs de l’œuvre du cinéaste italien tout autant qu’aux amateurs de rock « rétroprogressif » qui veulent goûter à nouveau ce que Yes, Genesis ou Van der Graaf Generator servaient dans les années soixante-dix. Le groupe russe Little Tragedies présente un apéritif copieux avec un « The Voice of Silence » de facture on ne peut plus classique, lardé de soli de Moog dignes des premiers Marillion. La Roumanie s’invite ensuite à l’orgie avec Yesterdays qui offre un titre plus relevé et épicé proche de ce que cuisinait alors le groupe de Peter Hammill. Enfin, Noise Overtones Therapy (N.O.T.), venu tout exprès d’Italie, apporte les cafés dont le marc a déjà été tiré il y a fort longtemps par Genesis. A signaler que chacune des ces formations chante dans sa langue nationale, ce qui ajoute une pointe d’exotisme au projet, à défaut d’en accentuer la crédibilité thématique. Une fois de plus, musicalement, c’est sans surprise même si le menu plaira aux appétits progressifs insatiables.
  • Année: 2009
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir