:|
05 Juillet 2003

Nil

Quarante Jours Sur Le Sinaï

par Dan Tordjman
Formé en 1994 à Annecy par les frères Maurin, la formation savoyarde – qui compte déjà deux albums - propose ici un concept ambitieux, invitant l’auditeur malgré le titre qui pourrait rappeler l’Ancien Testament chrétien, à suivre le récit d’un harpiste égyptien à l’époque de l’Atlantide. Le tout est construit en deux actes pour une durée totale d’à peine plus d’une heure.

Il est agréable de constater à travers l’écoute de ce disque que Nil n’a pas fait les choses à moitié, n’hésitant pas à user dans son concept de nombreuses références littéraires ou philosophiques comme La Divine Comédie de Dante, ou encore Platon, le néo-platonisme et l’hermétisme.

Le groupe n’est pas tombé dans le piège du surfait et de la technicité à outrance, préférant user d’ambiances parfois éthérées, ce qui pose une base idéale au chant de Roselyne Berthet dont les interventions sont peu nombreuses mais terriblement envoûtantes. L’ensemble est captivant et enrichi par la présence sur l’album d’une violoncelliste, d’un harpiste et d’un saxophoniste, qui accroissent encore la variété des influences, oscillant entre jazz, metal et rock progressif - King Crimson semble figurer parmi les grandes influences de Nil. On pense aussi également au Leonardo de Trent Gardner pour ce coté un peu barré mélangeant jazz et heavy.

Autre coup de chapeau non négligeable, cet album a été enregistré live, et l’on ne peut que saluer la mise en place impeccable des musiciens, en particulier de la section rythmique composée du bassiste Samuel Maurin et du batteur Frank Niebel. Seul bémol s’il faut en trouver un : si la production est claire, elle manque cependant de puissance, notamment pour la batterie.

Si l’on devait choisir un adjectif pour qualifier la musique de Nil, ce serait certainement “séduisant“ : il vous sera difficile, une fois les premières minutes passées, d’interrompre le processus d’hypnose. Vous n’êtes pas prêts d’enlever ce disque de votre platine. La France se réveille chaque jour un peu plus et ce n’est pas un mal !
  • Année: 2003
  • Label: N.C.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir