:)
02 Avril 2012

SchnAAk

Wake Up Colossus

par Aleksandr Lézy

Nous en avions parlé lors de la chronique de leur premier album Women on Ships Are Bad Luck, l’étonnant duo allemand se devait de proposer quelque chose de plus fourni pour obtenir légitimement les honneurs qu’il était en passe de mériter. Wake Up Colossus affiche toutes les caractéristiques d’un véritable album, composé de dix plages et non cinq comme précédemment. En démontrera-t-il les qualités ? Les deux lapins ont-ils su croquer la carotte à pleine dent ?

Mathias Jähnig et Johannes Döpping sont deux hommes au talent qui n’est dorénavant plus à prouver. Ils auront dû batailler fort pour réussir à se dépasser à ce point car le résultat dépasse lui aussi les espérances les plus grandes. Le loufoque côtoie les arrangements « math » les plus sérieux. La guitare s’accapare des sonorités « noise » époustouflantes grâce à l’utilisation d’effets à gogo, de gadgets coincés dans les cordes, sans faire abstraction du fait que Mathias joue de son clavier et chante en même temps. Il multiplie donc les galipettes et alimente le spectre de ses possibilités. Johannes quant à lui fait chauffer les fûts, les cymbales et autres fabrications percussives artisanales avec panache et intelligence.

SchnAAk décoiffe, surprend, alimente l’imaginaire et le grinçant, comme si l’auditeur se retrouvait à écouter une histoire abracadabrante au jardin d’enfants, tout en pouvant tripoter des jouets ludiques. En perpétuelle évolution, la musique du binôme léporidé joue avec les nerfs du spectateur, déconstruit ce qu’il reste de chanson comme sur « Knuus » pour provoquer la gêne et le stress.

Wake Up Colossus est un album épatant à bien des égards. Il regorge d’idées farfelues, esquisse des fresques détaillées où les notes n’ont de cesse d’apparaître et virevolter. Frais, déjanté et sérieux à la fois, cet album dégage un niveau d’inventivité exceptionnel qui ravira les plus acharnés défenseurs du rock expérimental au sens large du terme. Un grand chapeau, aux grandes oreilles.

Commentaires 

#1 hymnos 02-04-2012 10:01
Rien à redire. Cet album est vraiment une boîte à trésors. Totalement déjanté mais totalement maitrisé. Moi aussi, j'adore !
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir