:|
10 Septembre 2007

Nine More Lies

Ghost Stories <i>(EP)</i>

par Jean-Philippe Haas
Formé fin 2004 à Sheffield, Nine More Lies est un jeune loup de la scène rock indépendante. Ce coup d’essai nommé Ghost Stories, s’il ne bouscule pas les conventions, se situe néanmoins bien au-delà de ce qui se fait dans cette branche surchargée.

Assez typique du rock indépendant, Ghost Stories propose une musique souvent mélancolique, aux accès momentanés de furie, centrée sur la guitare et habitée par quelques réminiscences de Muse et de Dredg. Si l’on s’étonne rarement des audaces prises par le groupe, l’ensemble reste bien ficelé, plutôt accrocheur et bien produit pour du « fait maison ». Les qualités qui extirpent Nine More Lies du lot commun sont plutôt d’ordre vocal. La voix chevrotante du guitariste Dave Neal, pleine de tremolos, distille de nombreux effets et va parfois chercher des notes inhabituelles. Chaleureuse, torturée aussi, elle s’intègre à merveille aux compositions et rappelle même le grand Jeff Buckley sur quelques passages. Côté vocal toujours, l’inclusion du chant lyrique de Sarah Flower sur « Through The Glass » ajoute une agréable touche de désespoir à un titre déjà émotionnellement très chargé.

Nine More Lies a sorti fin août un single, The Woodsman and the Architect qui confirme le talent du groupe dans l’écriture de titres à la fois immédiats et savamment arrangés. Une étape de plus vers la signature sur un label ? C’est tout le mal qu’on souhaite à cette formation dont la personnalité devrait rapidement s’affirmer.
  • Année: 2007
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir