:)
15 Février 2005

Akinetón Retard

Akranania

par Aleksandr Lézy
Akineton Retard est sans aucun doute LE groupe chilien de progressif le plus original... Son nom particulier (akineton retard : médicament classé dans la famille des antiparkinsoniens) réflète parfaitement son identité "instable" et "surprenante". Formé de relativement jeunes musiciens, le groupe propose une musique qui ne demande qu'à être prise en dépassant la dose prescrite. Attention : découverte de talents ...

Akranania est leur deuxième album. Composé de six musiciens, cette formation possède tous les élèments pour déboussoler les inconditionnels de jazz et de RIO. Pur mélange d'influences aussi diverses que l'Art Ensemble of Chicago, Sun RA, Archie Shepp, tous trois adeptes du free jazz, mais aussi de U Totem ou d'Henry Cow pour le RIO, il ressort à chaque moment de ce disque de fabuleuses surprises liées à l'étonnante panoplie de ressources développées.

L'effectif instrumental, basé sur l'alliance de cuivres en sus de la formation rock traditionnelle, un peu à l'image d'un Red de King Crimson transparaissant par petites couches, offre une richesse de timbres propice aux incartades déjantées du quintette. Avec une section rythmique au point, les passages déchainés trouvent une énergie autre et plus fougueuse grâce au percussionniste et aux deux saxophones, l’alto et le soprano, toujours justes et présents aux moments les plus opportuns. La guitare trouve son sens dans ce jeu si particulier entre rythmiques lourdes et forcées, et parties lead jazzy, et l'utilisation de sons particuliers, dont cette distorsion presque grind entre autres effets atypiques.Harmoniquement recherchées, quelques influences orientales et gammes arabes attirent l'oreille par leur contiguité. Deux aspects se font face : la recherche rythmique et technique, et la création d'ambiances étranges et mélodiquement loufoques : on aboutit ainsi à cette sorte de messe incantatoire avec un travail de voix vraiment impressionnant et hypnotique à la Magma.

Akineton Retard fait part ici d'un travail riche qui impose le respect sur de nombreux plans. Douée d'une crédibilité à toute épreuve et d'un talent indéniable, la formation souffre d'une lacune au niveau sonore qui relève d'une production un peu trop brute. Cela dit, elle colle probablement avec une certaine conception des musiques jazz improvisées, même si la leur ne l'est qu'à moitié.
  • Année: 2002
  • Label: Mylodon Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir