:|
14 Novembre 2002

California Guitar Trio

CG3+2

par Greg Filibert
Peu connu, le California Guitar Trio (CGT) n’en est pourtant pas à son premier essai puisque CG3+2est sa neuvième production ! Il s’agit donc, comme son nom l’indique, d’un trio de guitaristes distillant une sorte de rock progressif acoustique aux influences diverses et variées. Signalons au passage que les intéressés ont entre autre, ouvert pour King Crimson et fait office de side-band pour Robert Fripp. Rien d’étonnant alors à ce que le trio soit soutenu par Tony Levin (King Crimson, Peter Gabriel, LTE) à la basse/stick, et Pat Mastelotto (King Crimson) à la batterie.

CG3+2 est un habile patchwork où se croisent divers styles et groupes phares, issus des 70’s pour la plupart. On trouve donc pêle-mêle du rock à la Fleetwood Mac (« Skyline ») ou façon Shadows (« Zundoko – Bushi »), du progressif à la Yes ou King Crimson (« The Heart Of The Sunrise »), du flamenco (« Melrose Avenue »), de la country (« Train To Lamy »), un peu de trip-hop façon Massive Attack (« What I Am ») etc. Et ce mélange est d’autant plus intéressant que CGT y ajoute une légère touche progressive, insufflant une certaine fraîcheur au tout. Le mélange est parfois détonnant, comme sur « Dance Of Maya » où lors d’un passage bluesy, nos guitaristes tordent le cou aux immuables douze mesures ! Les quatorze titres de cet album sont très diversifiés mais accessibles, car toujours mélodiques.
Paul Richards, Bert Lams et Hideyo Moriya, sans être des shredders, ne sont pas manchots pour autant et confectionnent de très jolies choses ! D’entrée, « Melrose Avenue », « Skyline » et « Dancing Ann » démontrent parfaitement l’osmose de nos trois compères. Les arrangements de six cordes sont impressionnants, limpides et ingénieux. Les solos mélodieux sont interprétés avec feeling, sans démonstration aucune, et les trois compères se partagent l’espace sonore avec équité, tout en laissant la latitude nécessaire à la prestigieuse paire Levin/Mastelotto. Il n’y a d’ailleurs rien à redire quant à cette section rythmique : carrée, alambiquée et groovy !

Amis guitaristes et amateurs de rock progressif, jetez une oreille à ce CG3+2 : le CGT propose des compos originales et souvent excellentes. Toutefois, plusieurs écoutes seront utiles pour bien digérer l’album, peut-être un trop versatile. Certains titres peuvent même lasser (« Hanagasa »). Néanmoins, le talent est bien présent, et à l’instar du trio De Lucia/DiMeola/McLaughlin ou encore des Hellecasters, CGT devrait vite avoir la reconnaissance qu’il mérite !
  • Année: 2002
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir