:|
05 Janvier 2011

Jono El Grande

Phantom Stimulance

par Christophe Manhès
Pour fêter les quinze ans d’expérience musicale de pseudo Jono El Grande et le dixième anniversaire de son groupe, voilà un curieux album composé d’un matériel majoritairement recyclé issu de la discographie du Norvégien, puis assemblé et réarrangé sous la forme de deux longues pièces. Sur le principe, rien à redire, même si l’initiative a un goût de réchauffé. L'artiste avait pourtant laissé une superbe impression un an plus tôt avec un excellent album chamarré, Neo Nada, qui démontrait le potentiel d’arrangeur de ce fan revendiqué de Frank Zappa. Or Phantom Stimulance déçoit. D’une orchestration toujours aussi dense chez Jono El Grande, les compositions et leur interprétation tournent malheureusement à vide et libèrent une humeur bien trop superficielle pour oser frapper en plein cœur. Ni le son ni la production excessivement serrée ne s’avèrent non plus capables de rehausser ces deux constructions musicales qui enchaînent pourtant les titres avec un certain brio et sans déplaisir, mais sans grands vertiges non plus. Originale dans sa forme, dommage que cette rétrospective n’ait été mieux soignée car elle ne rend pas complètement justice aux aptitudes du Scandinave. Mieux vaut le découvrir à travers ses deux précédents albums.
  • Année: 2010
  • Label: Rune Grammofon

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir