:)
21 Décembre 2010

Enslaved

Axioma Ethica Odini

par Christophe Manhès
Il faut commencer par saluer ces musiciens et leur volonté d’insuffler à leurs albums en constante évolution une ambition artistique supérieure à la moyenne. Depuis Vikingligr veldi en 1994, ces humbles Norvégiens ont mené leur drakkar sur bien des houles violentes, sans jamais tomber dans l’autosatisfaction, et donnant à chacune de leur aventure discographique un prestige particulier. Axioma Ethica Odini pourrait bien être une nouvelle consécration, tout au plus une fierté dans leur longue et excellente carrière.

Cet album est un très gros morceau de musique sombre et magnétique qui en marquera nécessairement plus d'un. Même si la magnifique alternance au chant rappelle toujours plus celle d'Opeth, Enslaved évite le calque et met en avant une personnalité progressive nettement moins tapageuse et plus chatoyante que celle du géant suédois.

Dans ce type de sauvagerie musicale, alors que certains agressent l'oreille munis de dagues froides et acérées, d'autres préfèrent élever d’immenses murailles sonores et hypnotiques dont la seule ombre suffit à tétaniser. Enslaved est de ceux-là. Loin des breaks techniques vifs et tranchants souvent lassants, les musiciens préfèrent fignoler la densité diabolique de leur matière.

Si Isa et Below the Lights contenaient plus de variété avec néanmoins un esprit parfois décousu, les Scandinaves, happés par le nombre de leurs idées, ont cette fois résolument opté pour davantage d’épure. Les traits trop nets et affirmés de viking metal, les tentations psychédéliques, les fantaisies ou les claviers faiblards ont été dissolues dans la bouillotte à idées, ne laissant qu'un composé homogène et magnifiquement texturée.

Axioma Ethica Odini possède en outre une facette nietzschéenne qui terrifie et fascine. Majestueux, puissant, viscéral, il révèle une fois de plus le formidable talent d'esthète d'Enslaved. Sans aucun doute que pour les amateurs du genre, ces intrépides Vikings ont atteint ici un niveau de maturité exceptionnel.
  • Année: 2010
  • Label: Indie Recordings

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir