:)
07 Septembre 2010

Melvins

The Bride Screamed Murder

par Jean-Daniel Kleisl
Cela fait vingt-cinq ans que les Melvins traînent leurs guêtres dans le monde poisseux du grunge, du rock alternatif et du punk. S'il y a actuellement une icône qui rebute tout amateur de rock progressif, ce sont bien eux ! Groupe de reprise à leurs débuts (The Who, Jimi Hendrix), ils s'orientent peu à peu vers un punk hardcore râpeux. Formation incarnée par le guitariste chanteur Buzz Osborne, à la coiffure aussi célèbre que sa collaboration avec Mike Patton, et le batteur fou Dale Crover, les deux gusses ont épuisé bon nombre de bassistes au cours de leur carrière. Il semblerait toutefois que l'arrivée du duo Big Business (Jarred Warren à la guitare basse et Coady Willis à la batterie) ait stabilisé le line-up devenu un étrange quatuor à deux batteurs.

Les dernières productions des Américains avaient suscité plus d'interrogations que d'enthousiasme délirant. Lointaine était l'époque de Houdini (1993)... Avec cette vingtième publication (déjà !), Melvins propose, sous un couvert punkoïde et une section rythmique hallucinante, des riffs de plomb en or massif décochés par King Buzzo (« Evil New War God », pour n'en citer qu'un), qui ont de quoi rendre jaloux des wagons entiers de (prog) métaleux qui privilégient la complexité à l'efficacité !

Dans ce joyeux bordel (les chœurs débiles de la deuxième partie de « The Water Glass » ou « I'll Finish You Off », dans un dérapage peu contrôlé), les gais lurons s'accordent parfois à baisser le tempo pour s'enfoncer dans des ambiances stoner toutes gores (« Hospital Up »). Même la reprise de « My Generation » des Who est passée au rouleau compresseur de quarante tonnes dans une version ralentie méconnaissable. Seul le final « P.G. x 3 » se révèle être une expérimentation sonore totalement ratée. Peu importe, la troupe du roi Buzzo a frappé un grand coup avec The Bride Screamed Murder ! Et les coups de folie, ça a du bon, alors pourquoi s'en priver ?
  • Année: 2010
  • Label: Ipecac Recordings

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir