:|
10 Janvier 2004

King Crimson

Eyes Wide Open

par Julien Negro
Non content d’être une pointure du monde progressif sur album, King Crimson est également roi de la scène, et nous l’a récemment prouvé lors de sa dernière tournée, pour promouvoir The Power to Believe. Il ne manquait plus qu’un témoignage de cette fameuse série de concerts, et c’est un bel objet que propose le groupe ici : outre la prestation de Tokyo enregistrée en avril 2003, ce double DVD contient également l’intégralité du concert à Londres de juillet 2000 pour la tournée The Construcktion of Light. Saupoudrez le tout d’improvisations typiquement crimsoniennes et vous obtiendrez l’un des plus beaux cadeaux du groupe à ses fans. Si la qualité du deuxième concert est légèrement en deçà du premier, la totalité reste cependant d’excellente facture, la prestation de Tokyo bénéficiant d’un son et d’une image exceptionnels.

Les chanceux ayant assisté à l’un des récents passages du groupe ne seront pas surpris par les morceaux interprétés sur le premier DVD. Introduit par les intrigants “Soundscapes” de Fripp, le concert enchaîne sur des titres piochés principalement dans les deux albums mentionnés précédemment. L’interprétation est impeccable, Adrian Belew assumant parfaitement ses rôles de guitariste et de “frontman” et la section rythmique Gunn / Mastelotto forme un duo véritablement impressionnant. Seul Fripp, comme d’accoutumée, semble un peu à part, assis sur son tabouret et arborant une tenue entièrement noire, en opposition parfaite à ses compères, en blanc.
Cela ne l’empêche heureusement pas de réaliser une agréable performance. C’est un très réel plaisir de revoir le tortueux “The Construction of Light”, le très beau “One time” ou encore le surprenant “Happy with what you have to be happy with” dans des versions vivantes pleines d’énergie !
Le deuxième DVD de ce coffret propose quant à lui une liste de morceaux sensiblement identique bien que plus concentrée sur ce qui était à l’époque, en 2000, le dernier disque du groupe. On y retrouve également des titres tels que “Dinosaur”, interprété ici à la perfection, ou encore une version incroyable de “Three of a perfect pair” dans lequel Belew, accompagné de sa guitare, se retrouve seul face au public. Mais le véritable intérêt de ce concert est de proposer plusieurs improvisations, intégrées aléatoirement au milieu des titres afin de créer à chaque visionnage une expérience différente, véritable innovation.

Ce DVD, sans être une réelle surprise, reste donc un excellent témoignage de ce qui est sûrement la facette la plus intéressante de King Crimson. Le premier disque ravira les amateurs préférant son côté plus conventionnel, alors que les plus ouverts apprécieront les expérimentations du deuxième. . Si les non initiés auront du mal à rester dans les rails jusqu’au bout, les autres passeront un excellent moment en compagnie de la formation anglaise.
  • Année: 2003
  • Label: Discipline Global Mobile

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir