:)
04 Mars 2010

Jaga Jazzist

One-Armed Bandit

par Aleksandr Lézy

Jaga Jazzist est une formation norvégienne composée de dix musiciens. Ninja Tune, label indépendant de musique électronique anglais fondé par deux DJ au début des années quatre-vingt-dix, s’est emparé de la troupe comme Warp l’a fait avec Battles. D’ailleurs, certaines similitudes en font de proches cousins.One-Armed Bandit explose les conventions, mixe les influences, recycle le vieux pour faire du neuf et surtout, achève l’amateur de musique par ses envolées lyriques savantes et envoûtantes.

Quatrième album de ce tentet scandinave, le bandit-manchot reflète plusieurs facettes du groupe : la multitude de sons qui virevoltent de toutes parts en stéréo, comme dans les casinos et des sonorités électroniques mais aussi humaines qui s’entrechoquent dans une incomparable atmosphère d’excitation. Les jetons tombent, actionnés par le bras tels des instruments secoués pour en faire sortir toutes sortes de notes triées sur le volet. Ce contraste entre ces dix paires de bras et cet appareil qui n’en possède qu’un seul, insuffle une sorte de modestie à Jaga Jazzist et l’expose à cette expression particulièrement flatteuse : « ils ne sont pas manchots pour un sou » !

Si la complexité de leur son et de leur musique en font un groupe étonnant, il n’en demeure pas moins que l’idée de simplicité et de pertinentes mélodies est au centre du débat. A la différence d’autres formations cherchant à faire compliqué pour faire compliqué, Jaga Jazzist s’inscrit dans la veine de ceux qui créent cette complexité naturellement, sans pourtant en faire leur cheval de bataille. L’écoute du disque se fait dans la plus pure décontraction, et ce sont la mélodie et la richesse harmonique qui l’emportent sur les péripéties rythmiques.

Comment être passé à côté de ce groupe jusqu'ici ? Quelqu'un n’aurait-il pas pu prévenir qu’un groupe proposait une musique si spectaculairement ultime ? Un revival moderne de ce que les Mothers of Invention de Frank Zappa ont été pour le rock à la fin des années soixante, une redéfinition des contours d’un jazz déliquescent et d’une pop trop pauvre ? C’est assez irrationnel et pourtant, l’impression d’un tel naturel subjugue, compte tenu de la longueur des morceaux et de leur caractère instrumental. Car pour les adorateurs de musiques progressives et sophistiquées, Jaga Jazzist représente le dénominateur commun aux diverses recherches effectuées pour produire une richesse insolite, belle et accessible.

Entre élans nu-jazz et retours à une avant-garde progressive dignes des plus grands, Jaga Jazzist excelle dans la totalité de ses intentions. Le moindre arrangement ou assemblage sonore conduit l’oreille vers d’exquises sensations, jouissives et colorées, et c’est ce qui fait de cette formation et cet album un incontournable de ce début d’année 2010 et probablement plus.

  • Année: 2010
  • Label: Ninja Tune

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir