:)
21 Mai 2009

Øresund Space Collective

Good Planets Are Hard to Find

par Jérôme Walczak
Voici déjà le cinquième album du collectif scandinave (Danemark et Suède) et c’est une bien belle nouvelle ! La recette demeure identique. Ces musiciens se réunissent en session d’enregistrement puis improvisent : ils laissent vaquer leur inspiration sans s’imposer la moindre limite de temps, en conservant une exigence esthétique qui les honore. Le résultat s’avère tout simplement à la hauteur de nos attentes : des morceaux longs, une diversité mélodique sans pareille, alliée à la fraîcheur que ce genre d’exercices favorise. L’univers qui émane de Good Planets Are Hard to Find doit beaucoup aux mondes sidéraux de Pink Floyd, aux ambiances de Tangerine Dream et d’Ozric Tentacles. Les rythmiques sont dans la lignée directe des productions de Terry Riley : des sessions répétitives fonctionnant à la manière d’un boléro, où chaque mouvement vient annoncer le suivant avec beaucoup de fluidité. A cet égard, le brillant « PP746-3 » fait figure de titre emblématique. Ce titre long, saccadé tout en restant mélodique et plein de reliefs, ne s'avère jamais être ennuyeux et semble issu de l’extraordinaire A Saucerful of Secrets : une ouverture, des volets bien distincts les uns des autres, et un final jubilatoire où la basse et le clavier se taillent la part du lion. Dans toute cette élaboration soigneuse virevoltent de temps en temps quelques mélopées à la cithare, qui ajoute un zest d’exotisme bienvenu, qui s’imbrique avec tact dans la structure de l’ensemble (« MTSST »). Un disque serein, hypnotique, qui favorise admirablement la détente, le bien être et le repos : tout juste excellent !
  • Année: 2009
  • Label: Transubstans Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir