:)
16 Juillet 2019

Rustin Man

Drift Code

par Ancestor
dans

Paul Webb, autrement nommé Rustin Man, ancien bassiste de Talk Talk, nous offre une performance solo rudement attendue : Drift Code, un très bel album d'Art Rock baroque, romanesque et rétro. Entre instants intimistes et envolées domptées. Peuplé de chansons autant décalées qu’élégamment arrangées, mêlant cuivres jazzy, timbres psychédéliques et climats Canterbury. Vocalement souvent proche des univers insolites de Robert Wyatt - et quelques fois pas loin de David Bowie, les chœurs, superbes, ont tendance à évoquer ceux de Crosby, Stills & Nash (flagrant dans « Vanishing Heart »). De bien jolies harmonies (« Brings Me Joy », carrément céleste) y côtoient de fragiles dissonances (un « All Summer » tendrement mélancolique), et même un laconique instrumental bizarroïde (le déconcertant « Euphonium Dream »)... Ce disque dégage un charme tranquille pour le moins irrésistible… enchanteur, c’est le mot juste… Une belle réussite, un disque à déguster sans retenue.

Ecoute : https://rustinman.bandcamp.com/album/drift-code

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir