:)
09 Septembre 2018

Esbjörn Svensson Trio

e.s.t. live in London

par Raphaël Dugué
dans

Il y a dix ans, la scène jazz contemporaine perdait l’un de ses artistes les plus emblématiques, Esbjörn Svensson, dans un accident de plongée à Stockholm. Pour commémorer la disparition du pianiste suédois, le label ACT a édité un concert du groupe enregistré au Barbican Center de Londres en 2005.

On y retrouve bien entendu tous les ingrédients qui faisaient d’e.s.t. l’un des trio les plus excitants des années 2000 : l’expressivité du piano de Svensson porté par la rythmique inventive de Magnus Öström à la batterie et Dan Berglund à la contrebasse. Le disque est composé de morceaux longs qui évoluent petit à petit, empruntant à des traditions musicales différentes: jazz modal, improvisation, musique répétitives, rock (à travers des pédales d’effets que Berglund utilise pour faire sonner sa contrebasse comme un instrument électrique). Cette diversité ne nuit pas à l'homogénéité qui reste bien présente, avec l’accent mis sur des mélodies accessibles comme sur « Eighty-Eight Days in My Veins ».

Dans cette musique évocatrice, l’auditeur se retrouve alors à traverser les paysages de la Scandinavie, un voyage qui partirait de l’ambiance calme et apaisante des petits villages côtiers du Bohuslän, avec leurs maisons colorées, vers la vibrante Stockholm, pour arriver dans l’immensité venteuse et implacable de l’extrême nord de la Suède. Tout au long de ces 105 minutes de musique, le trio semble s’entendre de façon quasiment télépathique; il se dégage aussi l’impression d’une soirée unique, un concert où soudainement, tout se retrouve à sa place, la moindre note, le moindre effet ou coup de batterie.

e.s.t. live in London est donc le témoignage essentiel d’un groupe qui a marqué durablement la scène jazz du début du siècle; et pour celles et ceux qui ont manqué son apogée, il peut être une excellente première étape dans la découverte du trio suédois.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir