coup de coeur
09 Septembre 2018

Eliogabal

Mo

par Aleksandr Lézy
dans

Sorti en 2014, Mo est le second album du groupe lillois Eliogabal, après Matière Fœtale sorti l’année d’avant. Ce quintette composé de deux saxophones et de l’attirail du groupe de rock guitare/basse/batterie propose une musique aux confins des genres, là où la recherche sonore et l’expressivité des timbres font foi.

Ni vraiment Free Jazz, ni complètement Noise Rock, Eliogabal emprunte aux deux écoles et rend hommage si l’on veut y voir une relation, aussi bien à Ornette Coleman qu’à Sonic Youth dans ses moments expérimentaux ! Le mélange est abrasif, défrise les poils drus, réconciliant les distorsions bruitistes et les mélismes modaux.
Le parti pris est de toute évidence audacieux ! Ne donnant pas plus d’importance à l’un comme à l’autre des genres, les saxophones font pourtant basculer la sauce un brin plus vers le « jazz » comme sur le dynamique et imposant « Syndrome Marfan (au summum de la tronçonneuse) ». Et même si le jeu de chaque instrument garde une neutralité stylistique assumée et pertinente, l’ensemble des compositions possède une personnalité originale très marquée.

En trente petites minutes, Eliogabal synthétise deux époques, deux genres en n’en gardant que les bons éléments. Entre les tensions, les accélérations, les dissonances, les péripéties rythmiques, les jeux de nuances, les architectures bancales et les mises en place casse-gueule, tout est réuni ici pour plaire aux aventuriers d’une avant-garde esthétique française déterminée. Un véritable coup de cœur !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir