:)
03 Juin 2018

Philippe Gonin

Pink Floyd – The Dark Side of The Moon

par Jean-Philippe Haas

Il y a quarante-cinq ans sortait l'un des albums les plus vendus au monde, The Dark Side of The Moon. Sa pochette emblématique, la boucle inoubliable qui ouvre le single « Money », sa perfection sonore, une époque qui se prêtait aux expérimentations, voire peut-être aussi sa dimension conceptuelle développé par Roger Waters, sont autant de facteurs qui ont contribué à son succès interplanétaire. C'est aussi l’œuvre charnière dans la carrière du groupe britannique, qui va désormais devenir la grosse machine (commerciale, diront certains) que l'on connaît et connaître de fortes turbulences internes. Après avoir décortiqué The Wall Philippe Gonin se penche sur ce véritable phénomène de la musique rock du vingtième siècle qui se maintint 933 semaines dans le Top 200 du Billboard.

Si Pink Floyd – The Dark Side of The Moon est nettement plus concis que son précédent ouvrage chez Le Mot et le Reste, c'est simplement parce qu'il y a moins de choses à dire sur le sujet : en effet, après Obscured By Clouds et Live at Pompei, le groupe montre encore une forte cohésion, une certaine unité, et les conflits d'ego des futurs millionnaires sont à venir. Pink Floyd souhaite passer à la vitesse supérieure et n'est pas encore englué dans des problèmes collatéraux. Le livre se concentre donc essentiellement sur la partie créative des concerts qui précèdent le travail en studio, et pendant lesquels l'album est déjà joué dans son intégralité, le processus d'enregistrement et toutes les petites trouvailles techniques qui font le charme de ce monument, les inévitables anecdotes dont le lecteur est si friand et les concerts donnés après la sortie du disque. Un entretien daté de 2017 avec le cinéaste Ian Emes, auteur notamment des films d'animation projetés lors des spectacles de la tournée, conclut cet ouvrage à la fois rigoureux et facile d'accès.

Commentaires 

#1 Rolex watches 23-06-2018 09:06
Royal Hermes handbags?name brand, serious price and unique artwork carries swept worldwide, Synthetic version Royal Hermes handbags see generation strategy holdings and liabilities move are good,Royal Breitling Watches contained in the program high-end sit back and Omega fake watch promote comes with a considerable the proportion, Duplicate Royal Breitling Watchesdevices at the smallest the cost internet earnings Model Omega?business possesses a distinctive investments enjoy, Royal Breitling Watches play profits inside the front of these Physical exercise sit back and watch industry.

?
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir