:)
22 Juillet 2016

Brad Mehldau Trio

Blues and Ballads

par Raphaël Dugué
dans

Une pochette qui représente une route craquelée et un titre qui ne fait aucun doute, le nouvel album de Brad Mehldau se tourne vers la tradition après les expérimentations psychédéliques de son projet Mehliana. Pour l’occasion, il retrouve ses deux collaborateurs de longue date, Jeff Ballard à la batterie et Larry Grenadier à la contrebasse pour former un trio dont la réputation n’est plus à faire.

Au programme, le groupe réinterprète des standards du jazz ou de la musique populaire (à l’exception de deux chansons plus modernes mais inspirées de ces traditions). Le minimalisme de Brad Mehldau permet à la formation américaine de retrouver l’essence même des morceaux originaux, le trio s’approprie donc à merveille le langage du blues et les mélodies magnifiques de ces standards réinterprétés à l’infini. Accompagé par ses discrets sidemans, Brad Mehldau imprime aussi son style si reconnaissable et personnel. Blues and Ballads évoque la tradition du « cool jazz » cher au Miles Davis des années cinquante, une façon de s’échapper de la métropole bouillonnante et de ses incessantes pulsations. L’auditeur se retrouve alors dans la torpeur mélancolique de l’été lorsque la ville se réveille doucement. Rien de révolutionnaire ou novateur dans cet album, seulement un pianiste qui rend un hommage plein de sincérité à ses influences. Avec la sensibilité tout en retenue exprimée dans cet album, ces ballades, ces petites choses parfois bouleversantes (« And I Love Her », pépite injustement oubliée signée Paul McCartney) prennent à nouveau toute leur mesure.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir