:)
15 Mars 2013

Human Factor

4.Hm.F

par Jean-Philippe Haas

Contrairement à certains pays d’Europe centrale, la Russie n'a pas vraiment jusqu’à ce jour brillé par ses contributions au rayonnement international du rock progressif. Lentement, les choses changent dans une nation écrasée sous le poids des génies du classique qu’elle a vu naître. Quelques artistes commencent à se faire entendre, et notamment au travers du label R.A.I.G. (Russian Association of Independant Genres) qui, comme son nom l'indique, produit des artistes issus de diverses mouvances musicales, et particulièrement du rock et de ses nombreuses déclinaisons (doom, stoner, prog’…). A y regarder de près, ce sont peut-être bien les groupes instrumentaux qui pourraient tirer leur épingle du jeu et avoir un avenir au-delà des frontières de leur mère patrie. Human Factor propose ainsi avec 4.Hm.F un rock atmosphérique assez vigoureux et très bien ficelé, axé sur les guitares, mais où les claviers et l’électronique tiennent une place non négligeable. Si les premières compositions de l’album finissent tôt ou tard par exploser et mettent en avant des guitares saturées sur des rythmes martelés, les trois derniers titres, « Tika », « Objects In The Mirror (Are Closer Than They Appear) » et surtout « Equilibrium » sont beaucoup plus symphoniques/planants et révèlent ainsi une autre facette du groupe où les nappes de claviers occupent davantage d’espace, sans toutefois parvenir à apaiser totalement la section rythmique. Ce premier disque aux sonorités modernes qui recycle discrètement l’héritage des anciens est donc susceptible de plaire à plusieurs générations de progueux. Il ne manque plus aux Russes qu’à se soustraire à certain académisme et à lâcher un peu la bride. Nul doute alors que des Human Factor, Aican et autres IWKC pourront venir jouer sur le terrain de leurs très prolifiques voisins Polonais.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir