:|
24 Mars 2012

Hypno5e

Acid Mist Tomorrow

par Aleksandr Lézy

Des Deux L’une Est L’autre, sorti en 2007, posait les fondations d’un groupe français en devenir : c’est avec un metal généreux dominé par une implacable sensation d’être poussés au-delà des clichés du genre que les morceaux d’Hypno5e piquaient au vif. De retour cinq longues années plus tard, les Montpelliérains s’engagent avec Acid Mist Tomorrow sur la voie de leurs pairs.

Dans la droite lignée des incommensurables Gojira et autres Comity ou Psykup, adeptes d’un metal neuf et intelligent, Hypno5e se pose là, délicatement, avec ses propres armes. Quelque soit le morceau, la douceur et la furie s’entrelacent, et parfois se mêlent. Les moments de chaos sont jubilatoires, tout comme les passages poétiques tissés de voix échantillonnées. Fonctionnant sur le modèle de la dualité, à l’instar de cette rotation entre français et anglais, chant mélodique et hurlé, guitares claires et saturées, etc., le groupe offre une large palette d’émotions, même dans la brutalité.

Les cinq titres, subdivisés, d’Acid Mist Tomorrow résonnent comme une longue histoire, racontée avec beaucoup de prestance et d’énergie. Relativement techniques, les musiciens n’en perdent pas de vue leur objectif : créer une atmosphère inquiétante. « Gehenne » s’impose comme le titre phare de l’album, une belle réussite de douze minutes en trois parties. Avec une production sèche mais puissante et précise, Hypno5e monte de catégorie et devrait très rapidement s’octroyer un public plus important.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir