:|
27 Juin 2011

Sun Caged

The Lotus Effect

par Dan Tordjman

A noter sur vos agendas, tablettes et autres calendriers : tous les quatre ans, il faut compter avec un nouvel album de Sun Caged. Le gang de Marcel Coenen semble ainsi avoir trouvé sa vitesse de croisière. Comme déjà signalé dans une précédente chronique, la vie n’est pas un long fleuve tranquille pour Sun Caged, puisqu’une fois encore on constate un changement de personnel : un nouveau bassiste, Daniel Kohn, remplace Roel Vink, et fut intronisé après les enregistrements.

Les présentations faites, rentrons dans le vif du sujet : la composition de ce nouvel album a débuté il y a quatre ans, peu de temps après la sortie d’Artemisia. La nouvelle paternité de Paul Adrian Villareal eut pour conséquence de ralentir le processus, avant qu’il puisse reprendre son cours normal. Le moins que l’on puisse dire c’est que Sun Caged s’est donné les moyens de ses ambitions en peaufinant ce nouveau disque dont les thèmes évoqués sont à la fois terre-à-terre et oniriques : politique, histoires de couple ou remise en question de soi cohabitent avec les philosophies antiques dans le but de trouver une signification plus profonde à la vie de tous les jours… Fumeux, vous avez dit ?

Quant à la bande son, elle se veut assez équilibrée, bien que l’on eût souhaité une prise d’initiative plus grande, qui aurait permis d’aérer davantage la musique. Si c’est bien le cas sur «  Ashes to Ear » et « Shades of Hades », il semblerait que les Bataves se plaisent dans la catégorie : J’en fais des caisses, je le fais bien et j’aime ça. Ils le prouvent d’ailleurs avec la figure de style imposée (soupir) : le pavé de vingt-quatre minutes. Ce qui réjouissait un temps quatre-vingt dix-neuf pour cent des auditeurs de musiques progressives n’est-il pas devenu la plupart du temps un exercice formel dénué d’intérêt ? Visiblement non, car les musiciens parviennent ici à jongler avec les ambiances, tantôt calmes et feutrées, tantôt violentes et volcaniques. Une fois encore, si Sun Caged en met plein les oreilles et suscite l’intérêt avec The Lotus Effect, on pourrait lui reprocher l’absence de prise de risque. Attention à ne pas tomber dans la routine.

Commentaires 

#1 StevCals 03-10-2019 03:50
Amoxicillin Taken With Fluconazole cialis Achat Tadalafil Jual Priligy
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir