:)
18 Juin 2007

Fonderia

Re-enter

par Jean-Philippe Haas
Depuis sa naissance en 1994, Fonderia applique consciencieusement son credo : le mélange de styles aussi variés que le jazz, le funk, le rock, l’ambient et la world-music, en grande partie par le biais de l’improvisation. Deuxième album studio après un Fonderia (2002) précédé d’une belle brochette de démos, Re-enter affine et enrichit le caractère déjà bien trempé de cette formation instrumentale italienne.

Il ne fait aucun doute que la plupart des titres de cet album sont issus de longues jams plutôt que de séances de composition stricto sensu. Ces improvisations « mises en forme », accouplées aux penchant parfois ambient de Fonderia rendent atypique et très hypnotique une musique aux rythmes qui vont par moments jusqu’à l’acid. Dès l’ouverture, « Re-enter » prend langoureusement l’auditeur par les sentiments, tissant subrepticement un rythme funky - voire reggae - on ne peut plus nonchalant, soutenu par une trompette discrète et mélancolique. Mais ce n’est que pour mieux réveiller l’auditeur en sursaut avec un « Fili Kudi » luxuriant et très rythmé, à la Return To Forever. Les minimalistes « Roofus » et « M2 » sont quant à eux caractérisés par les velléités electro et/ou ambient de Fonderia. En soutien des guitares, la trompette de Luca Pietropaoli vient régulièrement placer de chaudes interventions, au même titre que les MiniMoog, Fender Rhodes et autres claviers, selon l’humeur changeante d’une musique souvent nostalgique et atmosphérique, parfois plus vitaminée, mais toujours conjuguée en longs développements.

Son goût prononcé pour l’improvisation fait avant tout de Fonderia un groupe de scène : on imagine sans peine le potentiel de titres comme « Fili Kudi » ou « Magma » en concert. Sur disque, leur musique ne s’adresse donc pas à n’importe qui, tant elle risque de dérouter par son caractère peu orthodoxe. Un peu d’ouverture d’esprit devrait néanmoins suffire à convaincre les amateurs potentiels de découvrir ce fort séduisant Re-enter.
  • Année: 2006
  • Label: Vinyl Magic

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir